Exposition  |  Grand public Exposition au Château d'eau Collapsed Mythologies

Place:
Waassertuerm 1b, rue du Centenaire , L-3475 Dudelange , Luxembourg
Dates:
From 2021.05.22 11:00
to 2021.08.28 18:00

Collapsed Mythologies
Une annexe au lexique géo-financier
D'Eline Benjaminsen 

 

On dit souvent que le jargon financier est délibérément obscur ; en contrefaisant la complexité, il égare l’opinion publique. En parcourant le dictionnaire des termes financiers du Financial Times, Sami Hammana a découvert qu’une grande partie du vocabulaire employé par les chroniqueurs financiers de ce quotidien se réfère au monde naturel. « S’il existe une telle convergence » entre la nature et le marché, soutient-il, « alors la violence du capitalisme et la dégradation de l’environnement sont non seulement inséparables, mais suivent des logiques similaires, sinon identiques, dans la définition de stratégies d’émancipation. » (Hammana, The Geofinancial Lexicon, 2018)

Follement inspirée par des termes tels que « esprits animaux », « dead cat bounce », « ordres Iceberg », « jour des quatre sorcières » et « vampire des abysses », Benjaminsen a décidé de mettre en images ces bizarreries viscérales dans son dernier travail “Collapsed Mythologies. An annex to the Geofinancial Lexicon”. L’objectif de ce projet, créé durant sa résidence artistique au Centre national de l’audiovisuel au Luxembourg, est de formuler des plaidoyers visuels pour illustrer ces fictions financières et les dégager de leur opacité tout en examinant leurs étymologies et leurs mythologies. En tant que berceau mondial de la gigantesque industrie des fonds d’investissement, le grand-duché de Luxembourg a récemment créé un centre d’innovation dans le secteur des marchés verts et de la finance durable – un cadre idéal pour cette recherche.

Entre la signification de ces termes (comme les interactions financières habituellement évoquées par des emprunts dérivés de l’écologie) et le monde naturel désigné par ces termes, gisent de riches récits mythologiques.

 

Projet développé dans le cadre du programme d'artiste en résidence du Centre national de l'audiovisuel. 

 

Biographie

Intriguée par l’aune à laquelle on mesure la valeur, monétaire entre autres, dans le monde aujourd’hui, j’explore ce que je considère comme une contradiction de taille : des processus de marché à l’influence profonde échappent souvent à notre environnement physique.

Je fais cela en pistant l’argent grâce à des dispositifs narratifs photographiques qui marient photo, vidéo et texte au sein d'installations multimédias.

Préoccupée par le manque de visualité des processus socio-économiques et par combien cela peut affecter notre capacité à les saisir à bras-le-corps, j’essaie de voir comment la création d'imageries pourrait nous permettre de les observer plus clairement. Mon travail s’attache donc aux potentialités du storytelling en tant qu'outil pour "démystifier et mettre à nu" les résultats tout à fait absurdes auxquels aboutit aujourd'hui la logique du capitalisme globalisé à mes yeux. Le problème est que ces résultats manquent souvent d’indices visuels. En me focalisant sur ce qui est strictement physique - ce que l'on peut photographier - mon objectif est de confronter les spectateurs aux limites de leur propre vision. Cela conduit souvent à la création de "documents impossibles" - des images dont la réussite principale est sans doute d'échouer à documenter quoi que ce soit. Ils dépeignent l'absence matérielle d'une infrastructure imperceptible.

Les collaborations sur le long terme sont au cœur de ma pratique. Travailler ensemble avec des chercheurs, des journalistes et des designers aide à créer des fondations solides pour mon storytelling visuel.

 

http://www.elinebenjaminsen.com