|     | 

RETRATO DE FAMILIA (Portrait de famille)

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Luxembourg / Portugal / Espagne

Réalisation : Luis Galvao Teles

Production : Samsa Film

  • Durée : 102'
  • Version originale : Portugais
  • Image : couleurs
  • Métrage : 2739m
  • Format : 35mm (1.66)
  • Son : sonore

Avec Joaquim De Almeida, Maria De Medeiros, Paoloa Dominguin, Denise Gregoire

  • Synopsis

    Miguel aime Lea mais l'amour trop grand du photographe fait peur à le jeune femme qui choisit d'aimer par personne interposée, celle de la petite Ophélia, née de leurs quelques jours de bonheur. Lorsque Miguel apprend l'existence de de cette petite fille, il l'enlève et l'élève. Adulte, Ophélia comprend que ce n'est pas elle que son père aime si passionnément mais que dans les traits de sa fille, il cherche à retrouver la mère.
  • Equipe technique

  • Tournage

    • Tournage luxembourgeois: août 1991 à Esch et Steinsel
  • Sortie

    • Première luxembourgeoise: ciné Utopia (Luxembourg), 22 novembre 1991
  • Budget

    • 36 millions Flux

Générique

  • Interprètes

    • Joaquim DE ALMEIDA (Miguel
    • Maria DE MEDEIROS (Ophélia
    • Paola DOMINGUIN (Léa
    • Carmen DOLORES (Mariana
    • Emiliano REDONDO (Carlos
    • Isodoro FERNANDEZ (Dr. Angel
    • Denise GREGOIRE (Ingrid
    • Leonor SILVEIRA (Amazona
    • Luisa Barbosa (Rosa
    • Marcello URGEGHE (Nuno
    • Ophélia DEUTSCH-IMBERT (Ophélia enfant
    • Rosa ANDRE (Sara
    • Fatima BELO (Ana
    • MARINELA (infirmière en Afrique
    • GUILHERME (clown
    • Alice ACURSIO PEREIRA (bonne chez Mariana
    • Margarida ROBERTO (infirmière à Lisbonne) Carlos a été doublé par Joao LOURENCO

Réception

  • Festivals et Prix

    • Prix du meilleur acteur pour Joaquim de Almeida au Festival du Caire, Prix du Public à Saint-Germain-en-Laye
    • Festivals de Pescara, Chicago, Washington, Mannheim, Havana
    • Le scénario avait remporté le 2ème prix d'un concours de scénario lancé par le Ministère des Affaires Culturelles en 1988
  • Bibliographie

    • Luxemburger Wort, 20 juillet 1990
    • Luxemburger Wort, 23 août 1990
    • Télécran, 1er septembre 1990
    • Revue, 47/ 20 novembre 1991
    • Tageblatt, 21 novembre 1991
    • Luxemburger Wort, 21 novembre 1991
    • Journal, 22 novembre 1991
    • Télécran, 23 novembre 1991
    • Républicain Lorrain, 26 novembre 1991
    • Luxemburger Wort, 28 novembre 1991
    • GréngeSpoun, 29 novembre 1991
    • Lëtzeburger Land, 29 novembre 1991
    • Télécran, 30 novembre 1991
    • Tabou, décembre 1991
    • Luxemburger Wort, 17 décembre 1991
    • Républicain Lorrain, 17 décembre 1991
    • Luxemburger Wort, 18 décembre 1991
    • Journal, 19 décembre 1991

Synopsis complet

Un homme aime une femme. Elle s'appelle Léa et est acrobate équestre dans le "Petit cirque du bonheur". L'amour trop grand du photographe Miguel fait peur à Léa qui choisit de repartir sur les routes, d'aimer en quelque sorte Miguel par personne interposée, celle de la petite Ophélia, née de leurs quelques jours de bonheur. Lorsque Miguel apprend l'existence de cette petite fille, il met tout en oeuvre pour la voir, l'approcher, l'enlever. Face au refus de la mère de revenir vivre dans la maison familiale, Miguel garde la petite fille, lui raconte que sa mère est morte, tombée de cheval, et la petite Ophélia grandit avec son père jusqu'à l'âge adulte. \nOphélia commence à se douter que ce n'est pas elle que son père aime si passionnément mais que dans les traits de sa fille, il cherche à retrouver Léa. Pourtant, quand Léa revient enfin, Miguel ne retrouve pas dans son visage fatigué la femme qu'il a jadis aimée et Ophélia la rejette parce qu'elle a peur de perdre l'amour de son père. Mais elle sait qu'il lui faut libérer son père de sa passion aveugle et vivre sa propre vie. Alors, elle maquille sa mère pour qu'elle ressemble à la Léa d'autrefois...\n