|     | 

D'LOUSCHLÄISSEN AM EISLÉCK

Voir ce film
Utilisation commerciale:

Galeries éviter

Présentation

Film amateur

Luxembourg, 1938

Réalisation : Pierre Bertogne

  • Durée : 14
  • Version originale : Luxembourgeois
  • Image : noir et blanc
  • Métrage : 111 m - 18 images/seconde
  • Format : 16mm (1.37)
  • Son : sonorisé
  • Synopsis

    Le film documente le travail du 'Louschläissen' en 1938 près de Clervaux : l'abattage des jeunes chênes, l'élagage, le débitage, l'écorçage et la mise en bottes des écorces. Cette écorce servira dans l'industrie des tanneries.
  • Equipe technique

    • Sonorisation (1995): Centre national de l'audiovisuel (StudioJang Linster)
    • Son : Ab VAN GOOR
    • Piano : Petz HARTERT
  • Informations

    L'activité forestière du Louschläissen, assez typique du Nord du Luxembourg jusque dans les années 1950, a été fixée sur pellicule par plusieurs cinéastes amateurs (voir également le film Das Schleissen (1949) de René Kauthen).

    Pierre Bertogne lui-même a réalisé une version en couleur, légèrement différente, de ce même film. L'excellente qualité des images en noir et blanc du présent document, comparée à la pâleur des couleurs dans l'autre film, ont cependant fait préférer celui-ci pour la sonorisation.

Synopsis complet

Le film documente le travail du 'Louschläissen' en 1938 près de Clervaux : l'abattage des jeunes chênes, l'élagage, le débitage, l'écorçage, la mise en bottes des écorces attachées à l'aide de liens naturels (fines branches). Cette écorce servira dans l'industrie des tanneries. Les ouvriers profitent de la pause pour boire un petit verre. Les bottes sont chargées sur une charrette tirée par des boeufs et acheminées vers la gare. D'autres charrettes y sont arrivées tirées, elles, par des chevaux. Les bottes sont chargées sur des wagons puis recouvertes d'une bâche. Le train s'ébranle alors, tiré par une locomotive à vapeur.