|     | 

Avant-Première "Eng Äerd" ANNULEE
sortie repoussée à une date à définir
15-03-2020


En raison des décisions prises par le Conseil de Gouvernement en date du 12 mars 2020 pour ralentir la diffusion du virus COVID-19,

nous vous informons que l’avant-première du film « Eng Äerd », de même que la séance de presse prévue le 17 mars, sont annulées.

La sortie du film, initialement prévue le 25 mars, est repoussée.

Nous vous tiendrons au courant concernant la sortie ultérieure du film dans les salles.

 

Une production du Centre national de l’audiovisuel (CNA) et du Centre for Ecological Learning Luxembourg (CELL), en collaboration avec le Syndicat Intercommunal « De Réidener Kanton », avec le soutien du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et de l'Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte.

  • Réalisatioun Tom Alesch
  • Image: Nilkos Welter
  • Son: Doreen Teyka
  • Montage: Pia Dumont
  • Musique Emre Sevindik

Op d'Dauer ass et net méiglech méi ze verbrauche wéi d’Äerd eis bidde kann. Wat mer brauche sinn Iddeeën, wéi mer eis Ressource schounen an awer gutt liewe kënnen.

Au Luxembourg, nous consommons en un mois et demi toutes les ressources que la planète met à notre disposition pour un an. Si l’ensemble des êtres humains avaient le même style de vie, il nous faudrait 8 Terres chaque année. A long terme, il n’est bien évidemment pas possible de consommer davantage que ce que la Terre nous offre.

Eng Äerd from Centre national de l'audiovisuel on Vimeo.

Le film « Eng Äerd » présente des citoyens qui se rassemblent pour imaginer de nouvelles voies qui nous permettront de vivre mieux et de façon plus solidaire en utilisant les ressources naturelles sans les épuiser. Au Luxembourg, il existe déjà un grand nombre de ces initiatives, et cela dans tous les domaines. Les uns évitent le plastique, les autres produisent de l’énergie propre, d’autres encore cultivent des fruits et légumes bio locaux, recyclent « par le haut » des vêtements, réparent des machinent, inventent de nouvelles façons de construire des maisons ou de les habiter ou bien tentent de réinjecter un peu d’humanité dans le système financier.

Chaque initiative est présentée par les personnes qui la portent et l’animent. Elles disent pourquoi elles ont construit leur projet, ce qui les préoccupe et ce qui les motive.

Tout avancement commence par un petit pas. Le film se propose d’encourager les spectateurs à oser le changement et explorer de nouvelles voies, et cela aussi bien au niveau privé et associatif qu’au plan économique et politique. Il montre que chacun peut contribuer à construire une société nouvelle, plus juste, plus apaisée, plus saine et plus solidaire, en équilibre avec la nature.